Base revendicative locale

Les politiques menées par les gouvernements successifs pour accentuer la casse du Service Public, la mise en concurrence des salariés (privé/public souvent), la réorganisation des territoires, la privatisation de certains services publics, le recours à l’embauche sous contrat à durée déterminée, le non remplacement des agents partant à la retraite, la non reconnaissance des métiers et de leur spécificité, le nombre croissant de dossiers dits « individuels » s’entassant sur le bureau de notre secrétaire, et pour la grande majorité concernant de la maltraitance au travail, ne doivent pas être une fatalité. Il est temps de se remobiliser, de se rassembler.

La CGT occupe une place importante au sein de notre collectivité au regard des dernières élections professionnelles de 2008 et à l’augmentation du nombre d’adhérents. Preuve que notre syndicat obtient la confiance des agents. Cela lui confère une responsabilité ;  résister est important mais cela ne suffit plus et nous devons proposer, impulser, donner à notre action militante, à nos revendications la capacité de créer un rapport de force  qui redevienne favorable aux salariés, aux agents de notre collectivité et rien ne se fera sans vous.

Les élections

La préparation des futures élections doit être l’une de nos priorités pour les jours à venir. Notre CGT doit mener une campagne efficace afin d’obtenir un maximum d’élus dans les instances paritaires. La CGT possède déjà tous les outils nécessaires d’accompagnement de nos élus dans leur mission. Des dates de formation sont d’ores et déjà en place, mais méritent d’être développées et proposées. L’utilisation des repères revendicatifs édités par la CGT mais aussi et surtout les élus actuels, car rien ne vaut la transmission du savoir faire par la rencontre, les échanges. Car à la CGT, si l’adhérent compte pour 1 voix, il n’est surtout pas seul et c’est tous ensemble que l’on doit mener la lutte et créer un rapport de force efficace.

Les revendications

Afin de donner du sens à notre engagement, à nos revendications et afin de renforcer notre syndicat, il faut impérativement aller à la rencontre des agents, en allant sur leurs lieux de travail et en organisant un maximum de réunions d’informations auprès de nos collègues. Écouter leurs aspirations, leurs besoins et construire avec eux, un cahier revendicatif au plus près de leurs attentes. Pour cela il faudra également développer la communication, avec la sortie de La Banderole une fois par mois, la mise en œuvre du site internet (en cours de construction) et la distribution systématique des journaux de la CGT auprès de tous les adhérents ainsi que développer les moyens de communications et la formation à l’utilisation des ses outils, notamment dans les UE, collèges ou chez les assistants familiaux.

Nous continuerons à nous battre, pour des ratios à 100 %, pour la refonte du régime indemnitaire afin que celui-ci soit plus égalitaire et pour la suppression des régimes dérogatoires menant à certaines injustices. Nous assisterons sans relâche, aux réunions de la cellule de veille créée pour suivre, diagnostiquer les risques psychosociaux liés au travail ainsi qu’aux groupes de travail avec l’administration pour faire entendre la voix de toutes et tous.

Nous proposerons une réorganisation des services du Conseil général avec une refonte de l’organigramme et proposerons une diminution des strates hiérarchiques sur l’ensemble de l’organisation du CG. Une attention particulière sera portée à la Direction « Enfance/Famille » afin que les constats du diagnostic du service de l’ASE centralisée ne restent pas lettre morte !

Pour ce qui concerne l’organisation du travail et l’évaluation, et pour donner suite aux travaux du groupe de réflexion « animation d'équipe » que nous avons mis en place sur ce sujet, nous serons en mesure de faire des propositions concrètes pour que la reconnaissance du travail des agents, et la nécessaire confiance qui doit leur être accordée, soient mises  en avant. La prise en compte des objectifs devra être automatiquement liée à la prise en compte des moyens que l’on donne aux agents dans la réussite de ces objectifs, qui  nous le rappelons doivent également être appréciés dans leur dimension collective!

Nous travaillerons également sur la prise en compte de l’examen professionnel de rédacteur, la reconnaissance des métiers par la valorisation des grades, l’automatisation des avancements de grade, d’échelons. La préservation des métiers et des compétences (cuisine, puéricultrice, éducateurs spécialisés, secrétaires d’AMS …).

Cependant, notre premier objectif, pour plus d'efficacité et de meilleurs résultats, est, de renforcer la capacité militante de notre CGT par le renforcement de nos effectifs, l’engagement d’un plus grand nombre d’adhérents dans l’action collective, la progression de la formation syndicale, et de faire respecter la disponibilité de nos militants quant à l’exercice du droit syndical. Tout un programme…