Base revendicative nationale

Le texte ci-dessous est tiré du compte rendu du 50ème congrès confédéral CGT de Toulouse :

 

Résolution n°1 – Responsabilité du syndicalisme aujourd'hui

  • Accentuation de l'action pour le progrès social fondé sur un mode de production respectant les normes sociales, environnementales, un développement harmonieux et solidaire des territoires et la répartition des richesses crées par le travail.
  • Amplification de l'information et de l'implication des syndiqués sur les questions européennes et internationales.
  • Mettre le travail au cœur de nos ambitions revendicatives.
  • Investir en grand le travail pour le transformer (revendication du travail).
  • Conforter notre cohérence revendicative,
  • Lutter contre les discriminations (le racisme et toutes discriminations ne doivent pas être une fatalité).
  • Affrontement sur le salaire,
  • Se battre pour le plein emploi solidaire,
  • Travail et formation : Il faut que les formations initiales et continues aient un rôle qualifiant et certifiant, et participent à l'émancipation
  • Création d'un nouveau statut du travail salarié et sécurité sociale professionnelle.
  • Lutter contre l'exclusion et la pauvreté : seul le droit du travail, l'accès à une formation qualifiante, un emploi de qualité, bien rémunéré, l'accès aux droits de tous peuvent s'inscrire dans une lutte efficace contre les inégalités, la précarité, l'exclusion et la pauvreté.
  • Lutte également pour une protection sociale de haut niveau avec la reconquête de la Sécurité Sociale sans oublier le rôle de la protection sociale complémentaire. Des recettes supplémentaires pour la Sécurité Sociale avec des cotisations sociales basées sur les richesses créées par le travail.
  • Le droit à la retraite à 60 ans avec un bon niveau de pension. Pour la CGT cela veut dire partir à la retraite avec 75 % minimum de la rémunération active primes comprises.
  • Lutte pour une réelle politique familiale.
  • Une assurance chômage de haut niveau.
  • Promouvoir la démocratie sociale avec le droit syndical condition première de la démocratie social.
  • Les services publics et politiques publiques doivent être au service de l'intérêt général.
  • Renforcer la place de l'économie sociale et solidaire (coopératives, mutuelles....).

Cette résolution concernant les responsabilités du syndicalisme a été adoptée à 83,5 % des voix.

 

Résolution n° 2 – Ambitions revendicatives

  • Investir en grand le travail pour le transformer et le revaloriser.
  • Mettre en débat sur les lieux de travail et prendre à bras-le-corps les questions de contenu, de sens, de finalités, d'organisation et de condition de travail.
  • Relever le défit de la syndicalisation avec une véritable politique de syndicalisation offensive et pérenne autour du triptyque suivant :
  1. Faire de nouvelles et nouveaux syndiqués en proposant l'adhésion à la CGT en toutes circonstances.
  2. Garder nos adhérents en travaillant en permanence leur place dans le syndicat, leurs droits, leur formation et information, leur implication, leur continuité syndicale.
  3. Regagner celles et ceux qui nous ont quittés (interrogation sur les motifs de leur départ et avoir des initiatives concrètes en leur direction).

    

Cette résolution concernant les ambitions revendicatives a été adoptée à 81,8 % des voix.

 

Résolution n° 3 – Une politique ambitieuse de syndicalisation

En s'appuyant sur la mise en œuvre des résolutions 4, 5 et 6 du 49ème congrès qui portent sur les syndiqués et l'offre d'un cadre de syndication sur les fédérations pour rendre effectif le « travailler ensemble » et sur les organisations territoriales interprofessionnelles.

Cette résolution numéro 3 portant sur une politique ambitieuse de syndicalisation a été adoptée à 92,2% des voix.

 

Le rapport d'orientation a été adopté à 85,5 % des voix.

Le rapport d'activités a été adopté à 87,5 % des voix.

Le rapport financier a été adopté à l'unanimité moins 3 contre et 16 abstentions.

Les modifications statutaires portant sur les titres 2 et 3 des statuts ont été adoptées à 76,6% des voix.

La direction confédérale a été élue avec M. Thierry LEPAON comme secrétaire général de la CGT.

Le comité de gestion du COGETISE a été élu.

 

Le 50ème congrès mandate la Direction confédérale pour soumettre à l'ensemble des syndicats des modifications statutaires concernant le taux de cotisation et les règles de représentation des syndiqués retraités. Le congrès invite donc l'ensemble des syndicats et sections de retraités à s'impliquer dans la réflexion collective à venir en vue de modification statutaire pour le 51ème congrès.

Je vous invite à consulter le journal NVO (nouvelle vie ouvrière)  du 5 au 18 avril 2013 ou encore le magazine Le Peuple de mai 2013 qui vous permettront d'avoir les détails plus pertinents des résolutions votées. Vous pouvez également consulter le site de la CGT.